Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Vivarte : la purge chez André et Naf Naf





Le 24 Janvier 2017, par

La purge se poursuit du côté du groupe Vivarte. L'entreprise spécialisée dans l'habillement et la chaussure continue de décliner son plan de restructuration qui touche cette fois les enseignes André et Naf Naf.


Le chausseur André, la marque historique de Vivarte, va être cédé. Au vu de la reconnaissance de l'enseigne, le groupe ne devrait pas avoir de difficulté pour trouver un repreneur : un d'entre-eux est d'ailleurs le favori de Vivarte, qui n'a pas voulu l'identifier pour le moment. Pas d'indication quant au sort des 768 salariés et du réseau de 135 magasins.

Du côté de Naf Naf, c'est également une vente qui se profile et qui s'ajoute à celle déjà programmée des enseignes Kookaï, Chevignon et Pataugas. Là aussi, il s'agit de marques reconnues qui ne devraient pas avoir de difficulté à trouver preneur. Vivarte va en outre procéder à une lourde restructuration de la Halle aux Chaussures : plan de sauvegarde de l'emploi, départs volontaires, fusion de magasins et fermeture de 141 points de vente (sur un total de 650),…

Vivarte va également procéder à la fusion des sièges de la Halle et de la Halle aux Chaussures, qui emploient 520 salariés. En tout, le nombre de suppressions d'emplois devrait représenter de 730 à 800 postes à la Halle aux Chaussures, selon les syndicats. Le groupe veut économiser 6 millions d'euros par an ; il a procédé à quatre plans sociaux en 2015, provoquant 1 850 suppressions d'emplois.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : vivarte

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"









Rss
Twitter
Facebook