Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Voici à quoi ressemblent les nouveaux billets de 100 et 200 euros





Le 17 Septembre 2018, par Paul Malo

Adieu les billets de 500 euros… La BCE vient de présenter les nouveaux billets de 100 et 200 euros.


Plus d'émission de billets de 500 euros

Ils seront mis en circulation dans quelques mois, à compter du 28 mai prochain, et ce dans l’ensemble de la zone euro. Voici à quoi vont ressembler les nouveaux billets de 100 et 200 euros. Ils viennent rejoindre les billets de 5, 10, 20 et 50 euros renouvelés depuis 2013. En revanche, la Banque Centrale Européenne (BCE) avait décidé fini 2018 de cesser l’émission de billets de 500 euros.

Des billets très difficiles à falsifier

Voici à quoi ressemblent les nouveaux billets de 100 et 200 euros
Ces nouveaux billets ont été pensés, comme ceux renouvelés en 2013, pour lutter contre la contrefaçon, en y intégrant de nouveaux éléments de sécurité : hologramme satellite, portrait de la princesse Europe dans une fenêtre transparente située dans une bande métallique sur la droite des billets. Enfin, en sus des chiffres 100 ou 200 imprimés en vert émeraude, les petits symboles euro changent de couleur lorsque l’on incline le billet. Un effet très difficile à imiter, selon la BCE.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook