Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Volkswagen : 800 000 véhicules supplémentaires truqués





Le 3 Novembre 2015, par

Volkswagen n'en a pas terminé avec le scandale des moteurs diesel trafiqués pour passer sans encombres les tests anti-pollution. Le groupe automobile a ainsi fait savoir que des « incohérences inexpliquées » sont apparues sur près d'un million de véhicules supplémentaires.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Au cours d'une enquête interne, le constructeur allemand a identifié environ 800 000 véhicules montrant des incohérences au niveau des émissions de dioxyde de carbone (CO2) de leurs moteurs diesel. C'est une nouveauté dans le dossier déjà bien chargé de ce scandale retentissant : les onze millions de voitures précédemment annoncées embarquaient un logiciel qui faussait les relevés d'oxydes d'azote (NOx), des polluants atmosphériques très toxiques.

Il s'agit cette fois d'un autre polluant, qui concerne des moteurs diesel 1,4 litre, 1,6 litre et 2 litres dans des véhicules Skoda, Audi, Seat et VW. Le constructeur assure que « la sécurité de ses voitures n'est pas remise en question ».

Quoi qu'il en soit, les conséquences sont les mêmes et Volkswagen va devoir une fois encore payer : l'entreprise estime que la gestion et la réparation de ces véhicules lui coûtera deux milliards d'euros. Le groupe a annoncé avoir pris contact avec les autorités des pays concernés par ces voitures truquées.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : volkswagen

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement
















Rss
Twitter
Facebook