Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

ZFE du Grand Paris : la troisième étape repoussée en 2023





Le 2 Février 2022, par Aurélie GIRAUD

La Métropole du Grand Paris continue de vouloir limiter le plus possible son accès aux véhicules polluants, responsables, entre autres, des particules fines. Objectif : rendre l’air plus pur, mais aussi contraindre par la force certains Français à changer de voiture. Pour ce faire, elle comptait mettre en place de nouvelles mesures de restriction de circulation…


Les véhicules Crit’Air 3 bientôt interdits

Pixabay/walkerssk
Pixabay/walkerssk
La troisième phase du déploiement de la ZFE (Zone à Faibles Émissions) dans la Métropole du Grand Paris (MGP) est attendue et crainte par les habitants : elle va interdire tous les véhicules Crit’Air 3 à l’intérieur de l’autoroute A86 qui forme une boucle autour de la Capitale. Elle devait entrer en vigueur en juillet 2022, selon les plans des élus de la Métropole.

Lorsque cette nouvelle mesure sera effective, nombreux seront les véhicules qui ne pourront plus circuler : toutes les voitures et utilitaires légers à essence immatriculés avant le 1er janvier 2006 (le 1er janvier 2011 pour les véhicules diesel) ainsi que tous les deux roues dont l’immatriculation est antécédente au 1er janvier 2007. De plus, pour ce qui est des poids-lourds, des bus et des autocars, l’interdiction s’appliquera à tous les véhicules immatriculés avant le 1er octobre 2009 pour les motorisations essence, et avant le 1er janvier 2014 pour les diesels.

Une mesure reportée d’au moins six mois

Dans un communiqué de presse, la Métropole du Grand Paris annonce le 2 février 2022 un report de cette troisième phase de déploiement de la ZFE. La nouvelle date annoncée est le 1er janvier 2023, au plus tôt.

La raison du report est l’impact de la mesure pour les habitants ayant des vieux véhicules et qui devront en changer : la MGP espère que l’État améliorera les aides pour les ménages les plus défavorisés à ce sujet.

Mais la Métropole du Grand Paris attend également une homologation : celle concernant les radars visant à donner des contraventions automatiques pour non-respect de l’interdiction de circuler qui va être en vigueur de 8h à 20h en semaine, sauf jours fériés, pour les voitures, motos et utilitaires légers, et tous les jours de 8h à 20h pour les poids-lourds, bus et autocars.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook