Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

3 millions de foyers vont bénéficier des baisses d'impôts





Le 16 Mai 2014, par

Le matraquage fiscal a fait son temps. L'exécutif, Manuel Valls en tête, a décidé de faire un exemple en matière de volontarisme économique. Et le geste sera plus large que prévu.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Le Premier ministre, interviewé ce vendredi sur Europe 1, a précisé les contours de sa volonté d'allègement de la fiscalité pour les ménages les plus modestes. Au final, ce sont 3 millions de foyers qui devraient être concernés par ces nouvelles mesures visant à baisser les impôts, voire carrément de les en faire sortir.
 
Pour ce dernier point, Manuel Valls estime que ce sont 1,8 million de ménages qui ne seront plus imposés, soit plus du double des 650 000 foyers annoncés précédemment. Pour les autres, la facture sera moins douloureuse que prévu. Il faut dire que les impôts ont augmenté de 30 milliards depuis l'accession de François Hollande au pouvoir, il y a donc moyen de taper dans le gras pour alléger les taxes frappant les plus modestes.
 
Le cocktail de mesures pourrait rentrer en vigueur dès cette année, bien que le Premier ministre ne se soit pas avancé à donner de date précise. Ce qui est sûr en revanche, c'est qu'elles seront intégrées dans la loi de finances rectificative qui sera présentée en juin au conseil des ministres. 
 
Tout cela a évidemment un coût. Ces largesses fiscales représenteront pour les caisses de l'État un milliard d'euros. Il sera financé par la lutte contre la fraude fiscale, dont les résultats sont effectivement encourageants. Il s'agit évidemment d'une habile manoeuvre politique et d'image : le retour de l'argent des riches finance les sorties de l'impôt des ménages les plus modestes… Bien vu !


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook