Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Apple encore à la traîne sur le marché du smartphone





Le 19 Août 2016, par

L’iPhone n’a plus la cote. Ce n’est pas un scoop : durant les deux derniers trimestres, Apple a essuyé un recul des ventes de son produit vedette. D’près Gartner, cette baisse a surtout profité à Samsung.


Le plus grand rival d’Apple sur le marché du smartphone a vu sa part de marché progresser de 0,5 point entre le deuxième trimestre de l’an dernier et le deuxième trimestre de cette année. Avec 22,3%, Samsung est solidement ancré en tête des constructeurs de téléphones intelligents. Apple, de son côté, recule sérieusement.

Le créateur de l’iPhone doit en effet se contenter de 12,9% du marché mondial, un résultat en baisse sensible sur un an : -1,7 point. Derrière la firme à la pomme, les constructeurs chinois se bousculent et progressent : Huawei (+0,9 point) et Oppo (+3 points) grignotent des parts de marché avec leurs produits bon marché et performants.

Apple subit là un troisième trimestre de recul pour l’iPhone. En septembre, l’entreprise californienne doit présenter sa nouvelle gamme de smartphones, dans l’espoir de renverser la vapeur. Les nouveautés devraient pourtant être limitées avec la génération 2015… Cela sera-t-il suffisant pour regagner des parts de marché ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : apple

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »
















Rss
Twitter
Facebook