Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Après SFR, Altice/Numericable s'offre Virgin Mobile





Le 16 Mai 2014, par

Le recomposition du paysage de la téléphonie se poursuit en France. Alors que Orange pourrait bien s'offrir Bouygues Telecom, Altice/Numericable poursuit ses emplettes. Après avoir racheté SFR pour 15,5 milliards d'euros, le groupe de Patrick Drahi vient de rajouter un nouvel acteur dans son portefeuille : Virgin Mobile.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Virgin Mobile est tombé dans l'escarcelle de Patrick Drahi. Le propriétaire d'Altice, maison-mère de Numericable, s'est offert en toute discrétion l'opérateur virtuel (MVNO) pour la modique somme de 325 millions d'euros. On est loin des 15 milliards de SFR, mais Virgin Mobile n'est pas non plus de la même taille que l'opérateur au carré rouge.
 
Carphone Warehouse, l'ancien propriétaire britannique du MVNO dont il détenait 46%, souhaitait se séparer de sa filiale française. Le groupe, distributeur de produits électroniques, avait besoin d'argent frais afin de financer une autre opération d'acquisition en Grande-Bretagne. L'entreprise a été approchée en toute discrétion par Altice, trop heureux de pouvoir mettre la main sur le MVNO.
 
Virgin Mobile était guigné par la plupart des acteurs du paysage de la téléphonie en France. Finalement, Altice s'est sans doute montré le plus convaincant avec cette offre dans laquelle Vivendi, ancien propriétaire de SFR, participe à hauteur de 200 millions — une manière pour le holding de valoriser sa participation dans le futur ensemble composé de SFR et Altice. Il reste maintenant à savoir ce que le groupe compte faire de Virgin : continuer à faire vivre le MVNO de manière autonome ou intégrer son fichier d'abonnés ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook