Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Après SFR, Vivendi se sépare de Maroc Telecom





Le 28 Avril 2014, par

Le plan de recentrage sur les activités média du groupe français Vivendi continue avec succès. Après la cession très médiatisée et très suivie de l’opérateur français SFR au câblo-opérateur Numericable, c’est d’un opérateur étranger que Vivendi se sépare : Maroc Telecom. Une vente qui lui aura rapporté encore quelques milliards d’euros.


cc/flickr/rockmixer
cc/flickr/rockmixer
Vivendi détenait 53% de l’opérateur maghrébin Maroc Telecom mais le groupe a décidé de se désengager du secteur, tout au moins en tant qu’actionnaire majoritaire. En effet, dans la fusion SFR Numericable, Vivendi devrait obtenir une partie du nouveau capital, que le groupe pourra toujours revendre ensuite.

En attendant que ce dossier soit complètement bouclé, l’Autorité de la Concurrence ayant son mot à dire, c’est de l’opérateur Maroc Telecom que le groupe français s’est défait. La vente, conclue le 27 mars 2014, a été réalisée au profit de l’opérateur des Emirats Arabes, Etisalat. Selon une source proche du dossier, citée par le journal Le Figaro, il ne reste que « quelques détails administratifs » à régler pour conclure le deal.

Cette opération devrait rapporter à Vivendi encore 4,2 milliards d’euros qui iront s’ajouter aux quelques 17 milliards d’euros que Numericable a mis sur la table pour SFR. Pour le plus grand plaisir des actionnaires qui toucheront une partie de ce pactole sous forme de dividendes. Au total, 5 milliards d’euros devraient être reversés par Vivendi.

Concernant Maroc Telecom, cette vente devrait permettre au groupe de se déployer dans les marchés naissants africains. Mais la vente, annoncée en novembre 2013, a été longue : les autorisations de cession nécessaire auprès des pays dans lesquels Maroc Telecom est présente ont en effet tardé à arriver, empêchant les deux groupes de finaliser les discussions.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook