Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Assurance emprunteur : la loi Hamon aurait permis d’économiser 1,093 milliard d’euros





Le 20 Avril 2017, par Anton Kunin

La loi Hamon, entrée en vigueur au 1er juillet 2014 et permettant aux personnes ayant souscrit un prêt immobilier de changer d’assureur, a permis d’économiser 1,093 milliard d’euros à l’ensemble des ménages qui ont franchi le pas. L’économie moyenne par ménage s’établit à 9 770 euros, nous apprend une étude réalisée par le courtier en assurances Réassurez-moi.


L'assurance emprunteur, un marché à 8 milliards d’euros annuels

Depuis son entrée en vigueur en 2014, la loi Hamon garantit de nouveaux droits aux consommateurs. Des évolutions en ce sens étaient très attendues dans le domaine des prêts immobiliers. Concrètement, si les personnes souscrivant un prêt immobilier sont obligés de souscrire également une assurance emprunteur, ils sont en revanche libres de changer d’organisme auprès duquel elles la souscrivent. La loi Hamon permet de changer d’assureur une fois les 12 premiers mois du contrat écoulés, à condition que le nouveau contrat dispose de garanties équivalentes.

Pour les emprunteurs, c’est une manière de faire des économies. Car dans 85 % des cas, ils se voient obligés de souscrire à une assurance vendue par l’assureur appartenant au même groupe bancaire que la banque auprès de laquelle ils empruntent. Et quand on sait que l’assurance emprunteur est un marché à 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel, on comprend vite que l’enjeu est de taille.

Seuls 5 % des emprunteurs changent d'assureur

En 2014, ce sont 12 040 particuliers qui ont quitté l’assureur imposé par leur banque pour se réassurer ailleurs, ont compté les spécialistes de Réassurez-moi. 117 millions d’euros ont été économisés. L’année suivante, le nombre de « déserteurs » a plus que doublé, passant à 34 870 contrats (341 millions d'euros d’économies). En 2015 enfin, ce sont 54 950 emprunteurs qui ont changé d’assureur, réalisant 635 millions d’euros d’économies.

Selon les auteurs de l’étude, 5 % des emprunteurs seulement ont profité de ce nouveau droit. Mais les perspectives sont là : à partir du 1er janvier 2018, les modalités de changement d’assureur seront encore davantage assouplies, ce qui devrait permettre aux ménages de réaliser 10 milliards d’euros d’économies.





1.Posté par askapi le 26/04/2017 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Changer d'assurance prêt est de plus en plus simple aujourd'hui. Certains acteurs comme APRIL ou UTWIN ont totalement digitalisé la relation avec les emprunteurs pour permettre de souscrire dans des temps records et sans devoir se déplacer.
La délégation d'assurance est simplifiée aujourd'hui et les courtiers proposent généralement de procéder à toutes les démarches auprès de la banque.
Mieux vaut toutefois ne pas attendre le dernier mois, car la banque peut répondre négativement si l'équivalence des garanties n'est pas respectée ou si le dossier contient la moindre erreur.
Enfin, le délai de préavis est de 15 jours. Il s'agit donc dans les faits de 11,5 mois au lieu de 12.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising