Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Au premier trimestre, l’économie française a créé près de 50 000 postes





Le 13 Mai 2017, par

L’économie française carbure à plein régime et elle créé de l’emploi depuis huit trimestres consécutifs. Pas de quoi encore faire baisser durablement le taux de chômage, mais il y a de quoi se montrer optimiste pour l’avenir.


Quand il entrera dans ses fonctions de président de la République ce dimanche 14 mai, Emmanuel Macron bénéficiera d’une situation relativement positive sur le front de l’emploi. Selon l’Insee, le secteur marchand (privé hors agricole) a créé 49 400 nouveaux postes au premier trimestre ; une hausse de 0,3% largement portée par les services et l’emploi intérimaire. Le secteur tertiaire hors intérim est en effet à l’origine de 44 200 postes (+0,4%), l’emploi temporaire de 12 000 postes (+1,8%).

Des résultats qui compensent largement les pertes dans l’industrie (-4 800 postes, soit 0,2%) et dans la construction (-2 000 postes, -0,2%). Sur les douze derniers mois, le secteur marchand a créé 198 300 postes salariés (+1,2%) ; en tout, on dénombre 16,23 millions de postes dans ce secteur, son plus haut niveau depuis 2008 et la crise financière.

Les tendances pour le reste de l’année puisqu’on s’attend à la création de 147 500 postes dans le secteur tertiaire, ce qui représente une hausse de 1,3%. L’emploi intérimaire sera à l’origine de 83 200 créations nettes de postes (une hausse de 14,2%), tandis que l’industrie et la construction continueront de piquer du nez avec respectivement 23 300 et 9 100 destructions d’emplois.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : emploi


1.Posté par Pierre92 le 13/05/2017 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut ramener les 50 000 postes à la croissance naturelle de la démographie Française (+0.65% sur la population en 2016).

En gros, une économie qui serait au point mort, qui stagnerait... serait déjà une économie générant +47 000 postes par trimestre.

Les 47 000 sont juste la croissance de 0.65% de la population active. Le maintien de l'existant.

Bref, l'économie Française est loin de "créer des emplois"... bien loin encore. Mais 50 000 c'est déjà mieux que 30 000 ou 0 ou -20 000.

Un chiffre correct (disons moyen, acceptable) serait +100 000 par exemple.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"

Fusions acquisitions : les pièges de l’engagement

Louis BERNARD, auteur de "La gestion de crise illustrée", nous livre les enseignements de la crise des missiles de Cuba
















Rss
Twitter
Facebook