Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Augmentation de salaires chez Wal-Mart





Le 20 Février 2015, par

Le contexte économique aux États-Unis est tel que Wal-Mart, premier distributeur américain, va être obligé d’augmenter les salaires de ses 1,3 million d’employés. Objectif : attirer et conserver les salariés.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Wal-Mart va consacrer 1 milliard de dollars pour augmenter les salaires de ses employés. En avril, le salaire horaire minimum passera de 7,5$ à 9$; puis, en février 2016, il sera de 10$. Il s’agit là d’une hausse de 34% sur un an, conséquente et inédite dans l’histoire d’un groupe à l’image sociale catastrophique.

Mais comment faire autrement, dans un contexte de plus en plus difficile pour les employeurs ? Le marché du travail aux États-Unis s’approche en effet du plein emploi à 5,7% (contre près de 10% il y a seulement cinq ans). Face à des concurrents qui proposent des conditions beaucoup plus avantageuses, Wal-Mart se devait de réagir.

CostCo, le grand concurrent, propose ainsi un salaire minimum 70% plus élevé que chez Wal-Mart, sans oublier les avantages sociaux comme une mutuelle santé. Conséquence, le turn-over est bien plus fort chez Wal-Mart (40%) que chez CostCo (17%).

Le nouveau PDG de Wal-Mart, Doug McMillon, a battu sa coulpe dans une lettre adressée à ses employés, en promettant de faire mieux. Cela sera t-il suffisant pour redresser le groupe ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : wal-mart


1.Posté par Jean-Claude Delarue le 20/02/2015 21:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois qu'il ne faut pas négliger l'impact des campagnes syndicales ni celui des réseaux sociaux dans la décision de Walmart.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook