Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Banques : les tarifs pourraient augmenter à la rentrée





Le 16 Décembre 2014, par

Payer plus cher pour la gestion de votre argent. Tel semble le credo des banques françaises qui augmentent progressivement le coût de certains services, dont certains gratuits jusqu’alors deviennent payants.


@Shutter
@Shutter

D’après le quotidien économiques Les Echos, les usagers bancaires pourraient bien voir certains tarifs bancaires augmenter l’an prochain. Alors que les services les plus usuels des banques ne devraient pas voir leurs prix augmenter, certains pourraient très nettement augmenter à compter de la rentrée prochaine. 

 

Evidemment, il ne s’agit pas des services les plus utilisés. Ainsi par exemple, les frais de location de coffre-fort pourraient augmenter, tout comme les frais de dossier des prêts immobiliers, les frais annuels de gestion de succession. A noter également que La Banque Postale a voulu restreindre son nombre de retraits gratuits dans les distributeurs d’une autre banque, de 6 à 5 pour l’an prochain.

 

Autre exemple, la Caisse d’Epargne IdF va prélever 7,50 euros pour tout chéquier non récupéré dans les deux mois. Et la Banque Populaire Occitane va coupler son relevé papier à un relevé électronique, pour la modique somme de trois euros par mois. Autant d’exemples qui démontrent bien l’augmentation des prix de certains services proposés par votre banque…



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"

Fusions acquisitions : les pièges de l’engagement

Louis BERNARD, auteur de "La gestion de crise illustrée", nous livre les enseignements de la crise des missiles de Cuba
















Rss
Twitter
Facebook