Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bruno Le Maire en opération promotion de la France à New York





Le 29 Juin 2017, par

La France veut vraiment apparaitre comme un pays « business friendly ». Et pour y parvenir, Paris déploie le tapis rouge aux plus grands financiers de la planète : Bruno Le Maire est ainsi en visite express aux États-Unis pour discuter avec des fonds d'investissements.


L'objectif du ministre de l'Économie est d'attirer des investissements américains en France. Il a multiplié les rendez-vous ce mercredi 28 et jeudi 29 juin avec tout ce que Wall Street compte de grands pontes de la finance internationale. Bruno Le Maire, et tout le gouvernement derrière lui, entendent bien profiter des incertitudes liées au Brexit pour tirer la couverture vers eux. Avec quelques arguments en poche : si la City de Londres se voit privée du passeport européen qui permettent aux banques de commercer avec le reste du continent, les établissements financiers vont chercher à déménager en Europe continentale.

Paris est dans les starting-blocks pour accueillir ces banques, mais la capitale française n'est pas la seule. Francfort présente également une grande attractivité : JP Morgan Chase a ainsi décidé de transférer 4 000 de ses 16 000 employés travaillant de l'autre côté de la Manche à Francfort, mais aussi à Dublin et au Luxembourg. Mais rien pour Paris. Bruno Le Maire doit donc déployer un discours pro-business, bien aidé il est vrai par Emmanuel Macron… un ancien banquier d'affaires, faut-il le rappeler.

Les changements profonds attendus dans le code du travail pourraient eux aussi attirer ces financiers, les entreprises gagnant plus de flexibilité. D'autres réformes structurelles sont également dans les cartons du gouvernement. Quoi qu'il en soit, le Brexit ouvre des perspectives intéressantes en Europe continentale, et Paris entend bien en profiter pour devenir une place financière forte.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France
















Rss
Twitter
Facebook