Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Chevrolet renonce au marché européen





Le 5 Décembre 2013, par

Constat pragmatique pour la marque du groupe General Motors : la greffe Chevrolet, qui avait repris Daewoo et un certain nombre de ses modèles de petites citadines en changeant simplement le logo et le nom de marque, n'a pas prise.


Finie la Matiz, devenue Spark, et qui un temps avait le privilège d'être la petite voiture la moins chère du marché, encore moins chère que la première Logan. Pour les autres modèles, vous repasserez, personne n'en connaissait de toute façon le nom. Même le SUV "Captiva" n'a pas laissé de traces impérissables sur l'asphalte des grandes villes.

Chevrolet jette l'éponge et quittera l'Europe d'ici deux ans maximum, le temps de détricoter son réseau de distribution. Quid de la Volt, la voiture électrique tout récemment lancée par Chevrolet ? Rien d'officiel pour l'instant. Ce que l'on sait en revanche c'est que les amateurs européens de vraies Chevrolet, et non pas de succédanés à la sauce coréenne (l'origine de Daewoo, racheté par General Motors et intégré à Chevrolet), pourront continuer à acheter sur le Vieux Continent leurs voitures favorites : la Corvette et la Cammaro. 

A noter que si Chevrolet se retire d'Europe, la marque continuera d'essayer de percer en Russie et dans les pays satellites. 


Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook