Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Chômage : - 0,3 % en août. Baisse en trompe-l'oeil ?





Le 24 Septembre 2014, par

Il faut se méfier des chiffres du chômage depuis l'extraordinaire baisse d'août 2013. L'an dernier à la même époque, 50 000 chômeurs avaient disparu des radars de Pôle Emploi avant de réapparaître le mois suivant, encore plus nombreux ! En cause, le système de réactualisation des chômeurs qui était tombé en panne, et avait oublié d'en relancer plusieurs centaines de milliers.


Mais ne soyons pas mauvais : cette baisse de 0,3 % en août 2014, soit 11 100 chômeurs de moins, peut avoir plein d'autres explications. D'abord, en août, ceux qui ont perdu leur emploi en juillet ne vont pas faire la queue à Pôle Emploi pour revenir ensuite trois fois compléter leur dossier. Ils préfèrent partir se changer les idées quelques jours, en famille, pour s'inscrire à la rentrée. Cela ne change rien à leurs droits et à la durée d'indemnisation, seul le point de départ de la prise en charge change. C'est d'autant plus vrai si l'on commence son inscription mais ne la termine pas : on dispose d'un mois pour compléter le dossier entamé ! 

Autre raison : les jeunes attendent la rentrée pour s'inscrire, diplôme obtenu en juin en poche. Enfin, dernière raison : en été, et plus particulièrement en août, tout ceux qui d'habitude se réactualisent en allant physiquement à l'agence Pôle Emploi dont ils dépendent, faute de vouloir ou savoir le faire par Internet ou par téléphone, sont aussi parfois en vadrouille. ils se réactualisent tardivement, ce qui là encore, ne fait que retarder le versement des indemnités chômage, sans les priver de leurs droits à prise en charge.


le ministre du Travail, François Rebsamen, ne s'y est pas trompé : il prend en compte les chiffres d'août, mais rappelle qu'ils doivent s'interpréter sur la durée... 


Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook