Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Collectivités locales : le déficit a presque triplé en 2013





Le 14 Octobre 2014, par

C’est une bien mauvaise note que donne mardi 14 octobre la Cour des comptes aux collectivités locales. Leur déficit a atteint en 2013 9,2 milliards d’euros contre 3,7 milliards en 2012. La faute à l’explosion des dépenses de fonctionnement.


@Shutter
@Shutter

Dans son second rapport, consécutif, sur les finances publiques locales, la Cour des comptes dresse mardi 14 octobre un bilan au vitriol des comptes des collectivités locales. Ainsi, selon les Sages de la rue Cambon, le déficit des pouvoirs publics locaux aurait explosé entre 2012 et 2013, passant de 3,7 milliards d’euros à 9,2 milliards. Un déficit qui pèse de 0,4 % dans le PIB de la France.

 

Une situation qui s’explique principalement par l’explosion des dépenses de fonctionnement des collectivités locales, en l’espace d’un an. Et naturellement, ces collectivités locales sont arrivées à la situation de fait où les dépenses ont augmenté plus fortement que leurs recettes. Ajoutez à cela la baisse des dotations d’Etat, et il n’est dès lors pas difficile d’en arriver là.

 

Ce n’est pourtant pas une excuse. Pour compenser ces baisses de dotation, les collectivités locales ont fortement augmenté leurs impôts. Ainsi les impôts locaux ont bondi en 2013 de 1,8 milliard d’euros. Et malgré le fait que les collectivités vont bénéficier cette année des frais de notaires, d’autres rentrées fiscales, les dépenses devraient de nouveau augmenter cette année, d’après la Cour des comptes. 

 

A cela vont s’ajouter de nouvelles baisses de dotations étatiques, évaluées à 3,7 milliards d’euros par an sur la période 2015-2017. Pour rectifier le tir, la Cour des comptes demande de mieux répartir la baisse de ces dotations, en mettant davantage à contribution les communes, où les ressources fiscales sont plus dynamiques.



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook