Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Consommation : la bonne surprise de 2013





Le 31 Janvier 2014, par

La consommation a tenu bon en fin d'année. L'INSEE a calculé que les achats de biens avaient progressé au quatrième trimestre de 0,8%, et de 0,1% sur l'ensemble de l'année 2013.


Vêtements, meubles, bijoux, informatique… Les Français ne se sont pas laissés abattre par la crise économique et malgré les difficultés, ont assuré à la machine économique le carburant nécessaire pour continuer à fonctionner. Si le début d'année a été particulièrement poussif, les mois de novembre et décembre ont été positifs avec +1,4% pour le seul mois de décembre, par exemple.
 
Parmi les bons points de l'année, les dépenses liées à l'automobile ont augmenté de 2,2% au quatrième trimestre, l'équipement du logement de 1,9% et les achats de vêtements et de chaussures de 1,2%. Seule l'énergie a vu sa consommation reculer étant donné l'hiver clément.
 
Si l'on prend en compte les dépenses totales, celles qui incluent non seulement les biens mais aussi les services (santé, éducation…), les dépenses totales ont elles aussi progressé de 0,4%. Autant dire que c'est une bonne nouvelle : voilà un indicateur qui n'a pas fait défaut et qui va contribuer au calcul de la croissance qui devrait être en hausse à la fin 2013 (le gouvernement espère 0,1%). En 2012, la consommation avait régressé.
 
Cependant, si l'an dernier a constitué une bonne surprise, 2014 pourrait recéler une déception. La consommation soutenue en 2013 provient surtout d'effets conjoncturels, comme le durcissement du malus écologique ayant poussé les Français à s'équiper en automobiles par anticipation. Le déblocage de l'épargne salariale constitue aussi un facteur ayant participé à la hausse de la consommation. Les effets de ces deux variables restent néanmoins difficiles à mesurer.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook