Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Cour des Comptes : les recettes fiscales en berne





Le 28 Mai 2014, par

Ajouter de la rigueur à l'austérité n'a jamais permis de multiplier comme par magie les recettes fiscales. Bien au contraire, l'effet serait même inverse… et cette hypothèse est ce mercredi, validé par la Cour des Comptes.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Le rapport sur le budget 2013 de l'institution publique annonce que les recettes fiscales pour l'an dernier ont été inférieures de 14,6 milliards d'euros au montant prévu par la loi de finances initiale. Un sacré trou d'air qui risque bien de se prolonger cette année, puisque « plusieurs risques sur la prévision de recettes peuvent d’ores et déjà être identifiées », écrivent les commissaires. Ce qui ne serait pas une très bonne nouvelle pour le gouvernement, qui compte sur ces rentrées fiscales afin non seulement de réduire le déficit, mais également d'orchestrer des baisses d'impôts.
 
Dans les faits, l'impôt sur les sociétés a rapporté 6,4 milliards d'euros de moins que prévu quand celui sur le revenus a fléchi de 4,9 milliards. La TVA complète ce sombre tableau avec une chute des revenus de 5 milliards. Moins de recettes fiscales malgré la grosse pression fiscale : voilà où mène une politique d'austérité à la vue courte et sans accompagner le mouvement de reprise à l'œuvre en Europe.
 
Mais ça n'est pas tout. La Cour des Comptes doute de la « sincérité » du gouvernement, rien de moins, quant à ses prévisions de rentrée fiscale et plus largement, pour les finances publiques. De fait, et afin de colmater les brèches, le gouvernement s'apprête à présenter plusieurs projets de loi de finances rectificatives… en espérant que cette fois, l'argent rentre bien.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook