Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Emmanuel Macron : 60 milliards d’euros d’économies en 5 ans ?





Le 16 Février 2017, par

Le candidat à la Présidentielle et fondateur du mouvement politique En Marche, Emmanuel Macron, est bien placé dans les sondages. Il devrait, selon plusieurs médias, se retrouver au deuxième tour,d ans un face-à-face avec Marine Le Pen qu’il a de fortes chances de remporter. Mais à moins de trois du premier tour de l’élection, il n’a toujours pas présenté son programme.


cc/pixabay
cc/pixabay
Le journal Les Echos a toutefois, auprès de sources proches du candidat, réussi à en obtenir quelques bribes en amont de la présentation officielle qui se tiendra le 2 mars 2017. Mercredi 15 février 2017 on connaît l’objectif de réduction des dépenses publiques de l’ancien locataire de Bercy.

Selon les sources du journal Les Echos, Emmanuel Macron veut faire tomber le ratio dépense publique / PIB en dessous de 54 %. Actuellement ce même ratio est de 56,5 % ce qui signifie que le candidat ambitionne de le faire baisser de 3 points. Une baisse qui représenterait, en termes financiers, une baisse des dépenses de l’État de près de 60 milliards d’euros sur l’ensemble du quinquennat.

La difficulté, pour Emmanuel Macron,e st de concilier cette volonté de baisse des dépenses avec celle de ne pas toucher à la pression fiscale des ménages ou des entreprises, en tout cas de ne pas l’augmenter. De fait, les coupures se feront dans l’organisation de l’État et Emmanuel Macron aurait déjà identifié de postes majeurs de dépenses dans lesquels des économies pourront être faites.

En premier lieu, il vise directement les fonctionnaires : la France compte plus de 5,5 millions de fonctionnaires qui coûtent chaque année à l’État 85 milliards d’euros. Une baisse de leur nombre serait une des possibles solutions, selon les sources du journal Les Echos, pour faire baisser la dépense publique.

Autre axe étudié par le candidat : la baisse des dotations aux collectivités territoriales. Ces dernières sont au centre des économies du gouvernement depuis des années et il semblerait bien qu’en cas de victoire d’Emmanuel Macron la tendance sera maintenue.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"