Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Europe : Le cauchemar des travailleurs détachés





Le 3 Décembre 2013, par

Cela faisait un bail que l'on n'entendait plus parler du plombier polonais, mais il est bien là, sous votre évier. Selon un rapport du Sénat, la France aurait accueilli en 2011 144 000 travailleurs détachés officiellement déclarés. Mais dans les faits, leur nombre pourrait être deux à trois fois plus élevé d'après le ministère du travail ! Les polonais sont en tête sur le podium des travailleurs détachés, avec 30 000 déclarés et donc probablement près de 100 000 à travailler en France, au moins 50 jours par an. Derrière les polonais, pointent les portugais avec seulement 16 500 ressortissants lusophones déclarés comme travailleurs détachés en France en 2011, suivis par les roumains, qui seraient 13 200.


Europe : Le cauchemar des travailleurs détachés
Les travailleurs détachés ne sont en rien des travailleurs illégaux, mais des travailleurs qui sont envoyés dans un pays membre de l'Union Européenne par leur employeur. Dans les faits, il s'agit souvent de sous-traitance : Une entreprise française qui remporte un appel d'offres, ou a besoin de renfort sur un chantier, peut faire appel à une autre entreprise en Europe, et lui déléguer une partie de son activité… ou la totalité. Avantage ? Les travailleurs détachés sont payés sur la base du salaire minimum dans le pays d'emploi, mais les charges sociales sont celles du pays dont il est originaire.


Résultat des courses, d'après le rapport du Sénat, les travailleurs détachés (déclarés) n'étaient que 5 865 dans le bâtiment et les travaux publics en 2008, contre 63 659 en 2011 ! 
La Commission Européenne, consciente du dumping que crée la directive de 1996 sur les travailleurs détachés, envisage de le réformer, mais comme toute réforme en Europe, c'est long Deux députés socialistes envisagent de déposer une proposition de loi établissant une liste noire des entreprises faisant recours de manière intensive aux travailleurs détachés, pour les écarter des appels d'offres publics. Une mesure qui, si elle est adoptée et mise en oeuvre, risque probablement d'être déférée à la Commission Européenne et de déclencher des sanctions contre la France...


Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook