Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

François Fillon veut tailler dans les dépenses publiques





Le 16 Octobre 2014, par

L’ancien Premier ministre et candidat à la primaire UMP a demandé, une nouvelle fois, jeudi 16 octobre, à François Hollande de négocier avec l’opposition des mesures d’urgence censées tailler dans les dépenses publiques.


cc/flickr/
cc/flickr/

Parmi les mesures proposées, François Fillon demande au chef de l’Etat de négocier quelques réformes majeurs parmi lesquelles la réforme du code du Travail, des retraites, sans oublier des mesures censées permettre la réduction drastique des dépenses publiques. 

L’ancien Premier ministre a déclaré que puisque François Hollande ne veut pas « revenir devant les électeurs », il faut qu’il doit accepter quelques propositions de l’opposition, pour qu’un consensus soit établi dans le but de soutenir le programme de réduction des dépenses publiques, la réforme du code du Travail, et la réforme de l’âge de départ à la retraite.

Interrogé jeudi 16 octobre sur France Info, François Fillon a taclé le Budget 2015 en précisant qu’il n’était « ni honnête ni responsable. Pas honnête parce qu’on veut faire croire aux Français qu’il y a une baisse des dépenses alors que la dépense publique augmentera de 14 milliards en 2015. Le déficit a augmenté entre 2013 et 2014, on est à 57,7 % du PIB de dépense publique, c’est 1 milliard de plus qu’en 2012 et c’est le record absolu depuis cinquante ans ».

D’où la nécessité pour l’ancien Premier ministre de tailler dans les dépenses publiques, à hauteur selon lui de 110 milliards d’euros sur une période de cinq ans. Pour ce faire, François Fillon estime qu’il faudra porter l’âge de départ à la retraite à 65 ans, le retour à 39 heures hebdomadaires pour les fonctionnaires, la diminution du nombre de ces derniers, et l’abandon de certaines politiques publiques, inefficaces à ses yeux.


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook