Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

François Hollande abandonne l'idée d'inverser la courbe du chômage avant la fin de l'année





Le 28 Novembre 2013, par

Moins de huit heures avant la publication des chiffres du chômage pour le mois d'octobre, François Hollande fait machine arrière sur sa promesse de réussir à inverser la courbe du chômage, avant la fin de l'année.


François Hollande doit se préparer à voir sa cote de popularité s'effondrer encore davantage.
François Hollande doit se préparer à voir sa cote de popularité s'effondrer encore davantage.
Une promesse s'effondre. François Hollande n'y croit plus lui-même. A force d'avoir répété ici et là que la courbe du chômage allait s'inverser avant la fin 2013, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, et le chef de l'Etat avaient peut être réussi à s'autopersuader de la réussite de cette mission... impossible. Mais le retour à la réalité est dur.

Et force est de constater, que pour se fendre d'un telle déclaration, François Hollande a du recevoir, en exclusivité peut-être mais surtout en avant-première, les chiffres de Pôle emploi qui doivent être publiés ce soir, portant sur le chômage du mois d'octobre dernier !

Interrogé ce jeudi, lors d'une visite surpris dans les locaux du groupe chimique Solvay, à Aubervilliers, le président de la République a, pour la première fois depuis le début de son mandat, tenu un discours particulièrement négatif, par rapport à ce dont il nous avait habitué, en matière de chômage en France. Il a ainsi renié sa promesse quant à sa volonté d'inverser la courbe avant la fin de l'année.

Plus aucun doute n'est désormais possible. Pour observer un tel retour en arrière, François Hollande est forcément en possession des chiffres du chômage qui seront révélés en fin de journée. Et ces derniers seront forcément mauvais. "Cela prendra le temps nécessaire. Ce qui compte c'est la tendance" a-t-il confié, de manière très évasive.

Une déclaration qui tient peut-être lieu de tentative de désamorçage, mais qui n'empêchera pas l'opposition toute entière de s'emparer du sujet, en insistant sur l'échec complet du président à gérer le dossier chômage. Cela fait depuis mai 2011 qu'il ne fait d'ailleurs qu'empirer. Voila qui ne va pas arranger la côte de popularité du chef de l'Etat, déjà réduit à des profondeurs abyssales.


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook