Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Google devra 1,6 milliard d’euros au fisc





Le 24 Février 2016, par

Le fisc français devrait remettre à Google un redressement fiscal salé. Le moteur de recherche pourrait bien devoir 1,6 milliard d’euros, après une enquête qui dure depuis deux ans.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Ces arriérés d’impôts sont bien plus élevés qu’escompté par la filiale de la holding Alphabet. En 2014, le chiffre d’un milliard d’euros avait circulé, mais la facture finale risque d’être encore plus difficile à digérer. Google s’est pour le moment contenté de déclarer que l’entreprise respectait les règles fiscales des pays où elle opérait.

Ce chiffre n’a en tout cas rien à voir avec les pénalités que Google a accepté de payer en Italie (200 millions d’euros), et encore moins au Royaume-Uni. Outre Manche, le moteur de recherche a négocié avec le gouvernement pour éponger le passif de ces dix dernières années, contre la modique somme de 171 millions d’euros.

La somme demandée par le fisc français va sans aucun doute éveiller les appétits dans d’autres pays européens, qui se sont enfin décidés à faire la chasse à l’optimisation fiscale des multinationales américaines. Celles-ci prospèrent en usant de techniques d’optimisation fiscale particulièrement évoluées.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : google

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook