Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Google se plie aux demandes de l’antitrust russe





Le 18 Avril 2017, par

La Russie a fait plier Google. Le moteur de recherche américain paie non seulement une amende, mais surtout il va devoir partager son système d’exploitation Android avec des d’autres éditeurs d’applications.


Depuis deux ans, Google était sous le coup d’une enquête de la FAS, l’Autorité de la concurrence russe, qui redoutait la mainmise de Google sur le marché des applications étant donné la position dominante d’Android. Et notamment des applications pré-installées dans le système d’exploitation mobile. Google va devoir apprendre à partager.

Non seulement Google va devoir régler une amende de 438 millions de roubles (environ 7 millions d’euros), mais encore il va devoir ménager de la place sur l’écran d’accueil des smartphones Android à d’autres applications que les siens — et donc à d’autres services concurrents. Dont des moteurs de recherche potentiellement dangereux pour le groupe américain. L’utilisateur pourra donc décider du moteur de recherche par défaut dans lequel il souhaite voir s’afficher les résultats.

Cette décision va intéresser au plus haut point la Commission européenne, puisque la fermeture relative d’Android est une pierre d’achoppement entre Bruxelles et Google et ce, depuis quelques années. Le moteur de recherche est d’ailleurs sous le coup d’une enquête pour des motifs similaires. La décision des autorités de la concurrence européennes devrait tomber dans les prochaines semaines.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : russie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »
















Rss
Twitter
Facebook