Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Grèce : le défaut de paiement se rapproche inexorablement





Le 12 Juin 2015, par

La Grèce s’est autorisée, de manière unilatérale, à regrouper plusieurs créances dues au FMI à la fin du mois. Le pays doit au fonds monétaire 1,6 milliard d’euros, alors qu’il avait la possibilité de verser cette somme en plusieurs fois.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Mais le 30 juin, il faudra impérativement qu’Athènes fasse le chèque, sinon le pays se retrouverait en défaut de paiement. Cette perspective s’approche de jour en jour, et le scénario a même été discuté durant une réunion préparatoire à l’Eurogroupe, qui se tiendra jeudi prochain. D’ici là, la Grèce devra avoir présenté des mesures et des concessions.

Si ces propositions sont jugées intéressantes, alors le groupe qui finance la Grèce à bout de bras pourra débloquer la dernière tranche du plan d’aide international pour Athènes — ces 7,2 milliards d’euros sont particulièrement attends pour redonner au pays un peu d’air. Mais en l’absence de volonté de réformes sur des sujets, il est vrai, douloureux pour le gouvernement d’Alexis Tsipras (les retraites et la TVA), cet argent n’est que virtuel.

L’idéal, explique-t-on à l’Eurogroupe, serait de trouver une porte de sortie jeudi prochain. Mais la Grèce voudra-t-elle réellement faire des concessions ?


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : grèce

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"
















Rss
Twitter
Facebook