Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

HP pourrait supprimer 16000 emplois supplémentaires





Le 23 Mai 2014, par

Meg Whitman, la nouvelle patronne de Hewlett-Packard depuis quasiment trois ans, elle été nommée à la tête de l’entreprise d’informatique en septembre 2011, ne semble pas y arriver. Malgré des plans de licenciements massifs déjà annoncés, HP ne remonte pas la pente. Le marché des PC est en crise supplanté par les tablettes et les smartphones. Du coup, il ne reste à HP qu’une énième solution radicale : une autre suppression d’emplois.


cc/flickr/wlodi
cc/flickr/wlodi
Hewlett-Packard avait vécu de beaux jours lorsque le marché des ordinateurs était en pleine expansion, dans les années 1990-2000 à cette époque toute famille voulait avoir enfin son ordinateur, les prix n’étant plus prohibitif. Mais désormais ce sont des tablettes et des smartphones qui entrent en masse dans les foyers et HP n’est pas à la hauteur de ses concurrents dans ce domaine. Le marché de l’ordinateur subit donc un rétrécissement qui touche tous les acteurs.

De fait, HP est concerné et c’est pourquoi la firme a déjà annoncé près de 34 000 suppressions d’emplois durant les derniers mois. Finalement, malgré une hausse des profits trimestriels de près de 200 millions de dollars en un an, Meg Whitman a annoncé une nouvelle suppression d’emplois massive pour recentrer les activités du groupe : quelques 16 000 postes seraient concernés selon les premières informations, portant à 50 000 le nombre de suppression d’emplois prévus. Cela représente près de 20% des effectifs du groupe qui emploie actuellement 250 000 personnes.

Meg Whitman semble donc continuer dans son idée de « ne pas abandonner les PC », un choix stratégique fort mais qui, deux ans après sa nomination, n’a pas encore porté ses fruits et ce malgré un recentrage de sa production sur les grosses machines comme les serveurs.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook