Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Intermarché : 447 emplois supprimés mais les syndicats en craignent 600





Le 13 Mai 2015, par

Encore une mauvaise nouvelle pour l'emploi en France malgré les quelques lueurs d'espoir portées par les chiffres de la croissance pour le premier trimestre 2015 dévoilés ce mercredi 13 mai 2015 : le groupe de grande distribution Intermarché a annoncé un plan de restructuration qui devrait impacter plusieurs centaines d'employés. Mais les syndicats craignent que la casse ne soit plus grande qu'annoncé par la direction.


Shutterstock/Economiematin
Shutterstock/Economiematin
C'est la filiale logistique du groupe qui sera frappée par ce plan de restructuration qui devrait durer jusqu'en 2018. Présenté aux représentants du personnel par la direction ce mardi 12 mai 2015 le plan devrait supprimer 447 postes nets. Mais les syndicats estiment que l'impact sur l'emploi sera plus important.

En effet les 447 postes ne sont pas le seul changement : si 241 postes seront normalement créés dans certaines bases mixtes, pas moins de 401 employés se verront proposer une mutation. Mais pour les syndicats une bonne partie de ces employés ne pourront pas accepter cette même mutation car le déplacement pourrait être de plusieurs centaines de kilomètres. Ces employés en question se verront donc automatiquement sans emploi.

Du coup els syndicats estiment plus à 600 qu'à 450 les emplois supprimés par le groupe et ils prennent pour exemple le plan de restructuration de 2012 de la base de Narbonne. Sur les 215 personnes qui se sont vues proposer une mutation quasiment la moitié (105 selon les syndicats) a refusé cette même mutation. Si les rapports restent sensiblement les mêmes se seront donc 200 employés qui ne suivront pas la mutation proposée.

Les bases logistiques concernées sont d'ailleurs déjà connues : Rostrenen (Côtes-d’Armor), Saint-Gérand (Morbihan), Levet (Cher), Avermes (Allier), Magny-le-Désert (Orne) et Mellac (Finistère) vont fermer tandis que trois nouvelles bases à Neulliac (Morbihan), Erbrée (Ille-et-Vilaine) et Bourges (Cher) vont être créées.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook