Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Jean-Claude Juncker déplore l’accession au pouvoir de Donald Trump





Le 11 Novembre 2016, par

L’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis a sidéré le monde… et l’Europe également. Si les chefs d’État et de gouvernement des pays de l’Union européenne jouent la carte de la diplomatie pour accueillir le président élu.


Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, ne mange pas de ce pain-là, bien au contraire. Devant des étudiants qu’il rencontrait ce vendredi 11 novembre, il a eu des mots durs concernant Donald Trump, qu’il considère comme un risque pour l’Europe et les relations avec les États-Unis.

Durant la campagne électorale, chacun a pu mesurer la méconnaissance profonde qu’avait Donald Trump du monde et de l’Europe. « Je crois que nous aurons deux années de temps perdu jusqu'à ce que M. Trump ait fait le tour du monde qu'il ne connaît pas », s’est désolé Jean-Claude Juncker. De fait, pendant ces deux ans les dossiers importants risquent de ne pas beaucoup avancer. Le président de l’exécutif européen va même plus loin.

« Les Américains en règle générale ne portent aucun intérêt à l'Europe. C'est vrai pour la classe politique, c'est vrai pour l'Amérique profonde. Ils ne connaissent pas l'Europe », a-t-il dit. I va falloir apprendre au président désigné « en quoi consiste l'Europe et quels sont les principes de fonctionnement de l'Europe ». Un travail de longue haleine, à en croire Jean-Claude Juncker.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : donald trump

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"