Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

L’envolée du bitcoin traduit les craintes internationales





Le 2 Janvier 2017, par

Le bitcoin, cette monnaie dématérialisée qui n’est gérée par aucune régulateur national ou international, redevient une valeur « refuge » après deux années difficiles.


Le bitcoin a en effet franchi le seuil des 1 000 $ en ce début d’année. La devise affiche une progression de 125% en un an ! De quoi redonner du clinquant à cette monnaie dont la valeur est régulée par un réseau indépendant de plateformes d’échanges. Pendant de nombreux mois en effet, le bitcoin a subi des aléas dus à la méfiance d’utilisateurs échaudés par les frasques de certains créateurs de ces plateformes.

Mais le bitcoin revient donc en force, poussé par trois éléments. Le premier est chinois : les investisseurs du pays sont en effet inquiets par la chute du yuan et ont misé sur la devise virtuelle. Les investisseurs indiens montrent eux une certaine inquiétude concernant la suppression des billets de 500 et 1 000 roupies, une disparition surprise décidée dans la précipitation par le gouvernement indien.

Enfin, au Royaume-Uni, les craintes liées au Brexit on précipité ces mêmes investisseurs dans les bras du bitcoin. Après le référendum anglais, la devise augmentait de 20%… Ce seuil des 1 000 $ est remarquable, mais rien ne dit que la monnaie virtuelle va poursuivre son envolée. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : bitcoin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"
















Rss
Twitter
Facebook