Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La Cour des comptes estime que le Livret A est mal géré





Le 8 Mars 2017, par

La Cour des comptes estime que le Livret A n'est pas géré de la manière la plus efficace. Augmentation des dépenses de gestion, modèle économique à revoir, et un plafond relevé qui se montre finalement peu productif.


Le Livret A coûte de plus en plus cher à gérer. Dans un référé rendu public ce mardi 7 mars, les Sages de la rue Cambon pointent du doigt une hausse des dépenses de gestion due en partie au versement irrégulier d'indemnités de départ à la retraite entre 2008 et 2015. Des frais supplémentaires de 45 millions qui expliquent la hausse des frais de fonctionnement. Le relèvement du plafond du Livret A n'a lui pas donné les effets escomptés, l'opération ayant surtout bénéficié aux détenteurs les plus aisés.

Mais c'est surtout le modèle économique du véhicule d'épargne que la Cour du compte a critiqué. Le taux d'intérêt historiquement bas du Livret A (0,75%) a certes limité les rémunérations versées aux épargnants ; il a aussi comme effet de rendre les conditions de prêts au secteur du logement social moins avantageuses que celles d'autres intervenants de ce marché. Un comble pour un placement censé justement financer les logements sociaux.

Les gestionnaires du Livret A sont pris entre le marteau et l'enclume : ils doivent en effet maintenir un niveau de rémunération favorable aux épargnants, tout en proposant des prêts bon marché aux organismes du logement social. Une situation compliquée qui n'est pas facilitée par les autres écueils qui plombent le Livret A.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : livret a

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"