Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La France ne veut pas voir la Grande-Bretagne quitter l'Union européenne





Le 21 Janvier 2016, par

Manuel Valls s'est exprimé sur les velléités britanniques de départ de l'Union européenne, lors de la visite du Premier ministre au forum économique de Davos. Pas question de laisser la Grande-Bretagne quitter l'UE, a-t-il martelé.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
« Voir partir la Grande-Bretagne de l'UE serait un drame, nous devons tout faire pour que la Grande-Bretagne et le peuple britannique reste dans l'UE », a déclaré l'hôte de Matignon. En précisant tout de même que le pays ne peut pas rester dans l'Union « à n'importe quel prix ». Le message est le même du côté de François Hollande, qui depuis Paris a assuré que la France souhaitait que la Grande-Bretagne reste dans l'UE, « c'est l'intérêt de l'Europe et du Royaume-Uni ».

Le président de la République appelle aussi à l'approfondissement de la zone euro. Ce qui est un des problèmes soulevés par David Cameron, et qui pourrait faire capoter les négociations en cours. Le Royaume-Uni souhaite en effet revoir l'articulation de la zone euro avec le reste de l'Union européenne : la France et ses partenaires veulent l'approfondissement, ce qui n'est pas du tout la volonté du gouvernement de David Cameron.

Si le renforcement de la compétitivité de l'UE et la simplification des règles ne font pas vraiment débat au sein de l'Union, l'autre point délicat est la discrimination des citoyens de l'UE avec ceux du Royaume-Uni au niveau des prestations sociales. Le pays veut en effet imposer un moratoire de quatre ans avant les versements, ce que l'Union refuse totalement au nom de ses principes fondateurs. En cas de désaccord, David Cameron peut appeler à un référendum en 2017.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook