Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La France veut toujours mettre en place une taxe internet





Le 1 Juin 2015, par

Bercy n’a pas renoncé à plancher sur un mécanisme de taxation de la bande passante. Le ministère de l’Économie a demandé à l'Arcep, le gendarme des télécoms en France, de travailler sur la possibilité de mesurer la consommation de bande passante par les grands groupes du web.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Cette information, une fois analysée, servirait de base pour taxer ensuite ces géants d’internet (on songe d’instinct à Google et YouTube, mais Facebook, Amazon et Apple peuvent aussi se sentir visés) qui consomment un maximum de bande passante… sans forcément assumer derrière les frais liés à la gestion des infrastructures.

L’idée n’est pas nouvelle, et elle nécessite une logistique particulièrement lourde — non seulement technique, mais également administrative car l’organisme qui mesurerait cette consommation devra avoir accès aux serveurs des opérateurs et des fournisseurs de contenus. La plupart étant basés hors de France, voire d’Europe, on se demande quelle légitimité aurait une telle instance.

Pour le moment, il ne s’agit que d’une « saisine » de l’Arcep, qui de plus ne porte pas sur l’imposition à proprement parler. Mais quoi qu’il en soit, ce projet devra être mené au moins à l’échelle européenne s’il souhaite aboutir.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : arcep, internet


1.Posté par Casuffit le 01/06/2015 19:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Deja qu on se fait avoir sur le nombre de Go sur le phone alors si ils se mettent a taxer histoire de se farcir le ventre avec encore plus de fois gras et apres nous dire qu on est en deficit ca suffit les mecs!taxes taxes comme si on vous taxait!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook