Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La mine d’Uranium de Cigar Lake a commencé sa production





Le 14 Mars 2014, par

Le groupe Areva a annoncé que la gigantesque mine d’Uranium située à Cigar Lake, dans le nord du Canada, a réalisé sa première livraison de minerai. Une bonne nouvelle pour le groupe qui estime que cette mine devrait devenir la deuxième plus importante du monde dans les années à venir. Pourtant, le gisement était connu depuis longtemps.


cc/flickr/ Radioactive Rosca
cc/flickr/ Radioactive Rosca
Le gisement canadien de Cigar Lake a été découvert en 1981 mais son exploitation n’était alors pas possible pour des raisons techniques. L’uranium contenu dans le sous-sol était en effet bien trop profond, pas moins de 450 mètres, ce qui rendait les opérations trop coûteuses à l’époque. Mais les évolutions techniques et technologiques ont rendu l’exploitation possible et économiquement viable.

Areva, Cameco et deux industriels japonais ont donc entamé les travaux de construction de la mine il y a une dizaine d’année. Areva y détient 37,5% des actifs, Cameco 50,02%, le reste étant subdivisé entre les autres parties. Des travaux longs et coûteux mais qui devraient rapidement être rentables.

En effet, la mine a un potentiel énorme et devrait rapidement, sous trois à quatre ans, devenir le deuxième gisement le plus important du monde car le minerai extrait est d’une excellente qualité et est très riche en uranium. « 200kg par tonne », selon le président des activités minières d’Areva au canada, Vincent Martin, « soit cent fois plus que dans les autres mines ».

Pour exploiter au mieux cette mine, un complexe de traitement et de récupération de l’uranium a été créé juste à côté de la mine. Et cette usine devrait faire le bonheur du groupe Areva puisqu’il détient 70% du capital.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook