Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

La zone Euro notée AAA par Moody's





Le 17 Mars 2014, par

La zone Euro est une bonne élève pour l'agence de notation américaine Moody's. Elle conserve en effet son triple A et mieux encore, elle relève sa perspective de « négative » à « stable ».


C'est d'autant plus méritoire que seuls trois pays sur les 19 que compte la zone Euro jouissent d'un AAA, la plus haute note possible : l'Allemagne, le Luxembourg et la Finlande. La France écope elle de la note AA1, soit la deuxième meilleure note possible, mais l'Hexagone est flanqué d'une perspective « négative ». Moody's prévient qu'il pourrait dégrader la France si l'impact de réformes clés, comme le pacte de responsabilité, était amoindri ou dilué. Néanmoins, le pays continue d'emprunter de l'argent sur les marchés à un très bas taux. Le taux moyen pour les emprunts à moyen et à long terme s'est ainsi établi à 1,54% en 2013, contre 4,15% entre 1998 et 2007. La perte du AAA n'a donc eu dans la pratique aucune incidence sur les capacités de financement de la France.
 
Ce triple A signifie une chose : la zone Euro peut emprunter au taux le plus bas, car elle est jugée solvable. L'agence de notation estime que les pays qui auraient pu sombrer suite à la crise de l'euro (Grèce, Portugal, Irlande, Chypre) ne sont plus en danger de défaut de paiement. L'Union européenne et les instances internationales ont tout fait pour sauver ces pays par l'injection massive de liquidités afin de soutenir l'activité, en échange de profondes réformes.
 
Des réformes qui ont certes produit leurs effets, mais qui risque de faire désormais basculer la zone dans la déflation. Il s'agit donc désormais de rééquilibrer les comptes dans un sens plus favorable à la croissance… ce qui sera sans doute aussi difficile à accomplir que le renflouement des caisses et le comblement des déficits. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook