Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Le PNF réclame 1,1 milliard d'euros à UBS





Le 19 Mars 2017, par

La banque suisse UBS est de nouveau au centre de toutes les attentions de la justice. Cette fois, c'est le PNF (parquet national financier) de réclamer 1,1 milliard d'euros.


UBS et sa filiale française est accusé d'avoir démarché des clients français afin qu'ils ouvrent un compte en Suisse, de manière illégale et bien sûr, sans que le fisc ne soit au courant. La période des faits va de 2004 à 2011 ; la justice française estime que ces agissements ont permis à 10 milliards d'euros d'échapper au fisc.

UBS n'a aucune intention de verser cette somme, a expliqué Markus Diethelm, directeur juridique de la banque. « Une telle somme est impensable vis-à-vis de nos actionnaires comme vis-à-vis des autres justices avec lesquelles nous avons négocié... Ce n'est pas du tout le prix du marché », a-t-il déclaré au Journal du Dimanche, en affirmant que la somme n'était pas « raisonnable ».

Il faut dire qu'UBS combat la caution du même montant infligée en 2014 par la justice française. La Cour européenne des droits de l'homme a d'ailleurs rejeté le recours déposé par UBS : les magistrats ont jugé qu'il ne s'agissait que d'une mesure provisoire qui ne préjugeait en rien l'issue du litige. L'amende totale peut monter jusqu'à « la moitié de la valeur ou des fonds sur lesquels ont porté les opérations de blanchiment », selon le Code pénal.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : ubs

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"
















Rss
Twitter
Facebook