Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les niches fiscales coûteront 82 milliards d’euros à l’Etat en 2015





Le 8 Octobre 2014, par

L’exécutif disposé à réduire les niches fiscales pour faire des économies ? Pas si sûr si l’on en croit les dispositions du Budget 2015. Ce dernier contiendrait ainsi 453 niches contre 460 en 2014. Une légère amélioration pour les finances de l’Etat certes, mais le dispositif devrait lui coûter 81,9 milliards d’euros.


@Shutter
@Shutter

C’est désormais acquis. Le Budget 2015 comporte presque autant de dispositifs d’allègements d’impôts que celui de l’année 2014. Force est de constater que la volonté de l’exécutif de réduire ces niches fiscales est tombé à l’eau. La mouture de l’an prochain comporte ainsi 453 niches fiscales, contre 460 pour celle de cette année. 

 

L’ensemble de ces dispositifs visant à alléger les impôts de certains contribuables coûte cher. Très cher même. Pour l’ensemble de l’an prochain, les niches fiscales devraient coûter à l’Etat la modique somme de 81,9 milliards d’euros, un montant supérieur à celui de cette année, alors même que le Budget 2015 prend en compte moins de niches qu’en 2014.

 

Cette augmentation du coût pour l’Etat s’explique de plusieurs manières. La première tient en un mot : CICE. Ce dispositif visant à alléger les impôts des entreprises coûte, à lui tout seul, plus de 10 milliards d’euros. De plus, 14 niches sur les 453 représentent à elles seules plus de 50 % de la facture totale…

 

Parmi les niches supprimées l’an prochain, on remarquera l’exonération de foncier non bâti en faveur des zones humides, l’exonération d’IR au titre des dépenses dans certains espaces naturels, ainsi que la prise en compte des stocks de vin et d’alcool pour leur valeur comptable sur l’ISF.



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook