Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Les salariés de Boeing troquent des avantages sociaux contre la construction du 777X





Le 5 Janvier 2014, par

Les accords de compétitivité ne sont pas une spécialité française. Aux États-Unis, les ouvriers de Boeing ont accepté, à une courte majorité (51%), de revoir une partie de leurs avantages sociaux afin que l'avionneur fasse produire son 777X près de Seattle.


Le nouveau long-courrier de l'avionneur sera fabriqué dans l'État de Washington, soit la région historique de Boeing. L'entreprise menaçait les ouvriers d'une délocalisation de la production dans des États américains aux règles syndicales plus souples. De fait, le dumping social battait son plein : bon nombre d'États faisaient miroiter de confortables subventions ainsi que des assouplissements légaux. L'État de Washington lui-même a accepté d'accorder un rabais de 9 milliards de dollars sur les taxes et impôts de l'entreprise.
 
Si l'accord n'était pas voté par les ouvriers, 10 000 employés syndiqués de l'État de Washington auraient pris la porte pour être remplacés par des salariés non affiliés. Les ouvriers de l'État de Washington ont dû faire une croix sur leur système de pension de retraite, en la troquant contre un autre moins favorable. 
 
Aux États-Unis, ce sont les entreprises qui financent les fonds de retraite de leurs salariés, une soulte devenue si difficile à accumuler qu'elles cherchent des solutions pour réduire ce fardeau. Boeing n'est pourtant pas la société la plus à plaindre, avec un carnet de commandes plein, des bénéfices en hausse, et des dividendes versées aux actionnaires qui ont augmenté de 50%. En position de force, et dans un contexte de reprise industrielle toujours fragile, Boeing a donc obtenu tout ce qu'il souhaitait.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook