Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Loi Amazon : les frais de port pour les livres ne sont plus gratuits





Le 10 Juillet 2014, par

La loi « anti Amazon » sur laquelle les députés et sénateurs ont planché durant des mois n’aura finalement pas servi à grand chose. Censée protéger le réseau des petits libraires contre la puissance commerciale du géant américain, celle-ci ne devrait avoir qu’un impact très limité.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Par la loi, publiée ce jeudi au Journal officiel (elle rentre donc en œuvre et est pleinement applicable), tout revendeur de livres en ligne ne peut cumuler les 5% de réduction sur les livres avec des frais de port gratuits. Le texte vise tout spécialement Amazon, qui cumulait jusqu’à présent ces deux avantages, de vrais atouts pour ses clients qui paient ainsi moins cher leurs ouvrages tout en bénéficiant des frais de livraison gratuits.
 
Oui mais voilà, comme on pouvait s’y attendre venant d’Amazon dont ce n’est pas le premier coup de force, la parade a été vite trouvée. Certes, les frais de port ne peuvent plus être gratuits, mais rien dans la loi ne prévoit de limite minimum au prix de la livraison. Du coup, Amazon a décidé de les fixer à… 0,01 euro, soit 1 centime d’euro.
 
Ces frais de port restent offerts pour les abonnés à Amazon Premium (un forfait « tout compris » qui coûte 49 euros l’année). Pas vraiment une grande économie, mais le distributeur leur assure une livraison le jour ouvré.
 
Une somme ridicule qui souligne encore plus l’incongruité de cette loi, qui a pourtant fait l’objet de longs débats. Les libraires trouveront sans doute la plaisanterie peu à leur goût, quant au législateur il devra sans doute se renseigner un peu mieux sur le modèle économique des nouveaux acteurs de la distribution en ligne avant de penser à les légiférer.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook