Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Lufthansa intéressé par des actifs d'Air Berlin





Le 25 Septembre 2017, par

Le dossier Air Berlin est toujours sur la table en Allemagne. L'hebdomadaire Bild am Sonntag a ainsi eu vent de la proposition de Lufthansa de reprendre les actifs de la compagnie aérienne en difficulté. Le groupe serait prêt à mettre 300 millions d'euros.


Dans le détail, Lufthansa accepterait de reprendre les actifs d'Air Berlin pour 200 millions d'euros, plus 100 millions pour en assurer les coûts d'exploitation. Cette opération devra toutefois passer sous les fourches caudines des régulateurs allemand et européen, qui examineront les conséquences sur la concurrence. De fait, le repreneur devra attendre trois mois entre la signature de l'accord du rachat, et la mise en œuvre pratique de l'opération.

Mais les négociations ne sont pas terminées. Le comité des créanciers en charge des actifs d'Air Berlin se sont donné trois semaines pour discuter avec Lufthansa et EasyJet, qui est aussi intéressé par une partie de l'activité de la compagnie aérienne. Celle-ci a bénéficié d'un prêt de 150 millions d'euros du gouvernement allemand, ce qui lui permettra de tenir encore trois mois. Air Berlin est la deuxième compagnie aérienne la plus importante outre-Rhin.

Lufthansa n'a pas voulu confirmer cette offre de 300 millions. Mais selon des sources proches du dossier, l'entreprise s'intéresse effectivement à plusieurs créneaux d'atterrissage à Düsseldorf, tout comme EasyJet d'ailleurs. Le transporteur allemand aurait aussi des ambitions pour les filiales Niki et Luftfahrt Gesellschaft Walter d'Air Berlin.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : air berlin

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?