Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Microsoft voulait s'acheter Facebook





Le 24 Octobre 2016, par

On peut s'amuser à imaginer ce que serait devenu Facebook, si Mark Zuckerberg le créateur du réseau social avait accepté l'offre de Microsoft : l'éditeur de Windows avait proposé 24 milliards de dollars pour acheter le site web alors vieux de seulement un an.


Steve Ballmer, l'ancien PDG de Microsoft, a révélé cette anecdote sur la chaîne américaine CNBC. Alors que Facebook avait été lancé un an auparavant, Microsoft avait proposé de l'acquérir pour la coquette somme de 24 milliards de dollars. La transaction ne s'est pas réalisée évidemment, même si Microsoft détient un petit capital au sein de Facebook. Cette somme de 24 milliards aurait paru folle pour l'époque, car même si le réseau social présentait déjà des signes de son futur succès, Microsoft aurait rencontré de sérieuses difficultés pour faire passer la pilule auprès de ses investisseurs.

Mark Zuckerberg a néanmoins eu le nez fin en repoussant l'offre de Microsoft. Facebook est entré en Bourse en 2012 et depuis, l'action du groupe ne cesse de progresser. Le réseau social est aujourd'hui valorisé à hauteur de 379 milliards de dollars, bien plus que le chèque que voulait signer Steve Ballmer ! Microsoft n'a jamais cessé de chasser les réseaux sociaux : en juin, l'éditeur a fini par acquérir LinkedIn pour plus de 26 milliards.

Microsoft n'était pas le seul prétendant intéressé par Facebook. En fait, c'est toute la Silicon Valley qui s'est intéressé à un moment ou à un autre au bébé de Mark Zuckerberg. Google, Yahoo ou encore AOL ont approché le jeune patron qui, à chaque fois, a décliné la proposition. L'histoire lui montre qu'il a eu raison.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : microsoft

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »
















Rss
Twitter
Facebook