Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Moins de PME en faillite au premier trimestre 2014





Le 15 Avril 2014, par

Voici enfin une bonne nouvelle pour le gouvernement, qui va pouvoir s'appuyer sur une statistique favorable. Au premier trimestre de cette année, les faillites de PME ont reculé de 28%, d'après une étude du cabinet Altares reprise par Les Echos.


Cette étude, qui concerne les entreprises de moins de 50 salariés, montre que le nombre de PME à avoir déposé le bilan a fortement décru entre janvier et fin mars 2014, en comparaison de la même période de 2013. Pour donner un ordre d'idée plus précis, elles étaient 156 à avoir mis la clé sous la porte l'an dernier, contre 113 en 2014. D'après le cabinet, cette bonne nouvelle est annonciatrice de la reprise économique qui doucement, commence à porter ses fruits en France.

 

Il convient néanmoins de nuancer le paysage, car évidemment tout n'est pas rose. La même étude montre que 62 800 emplois (un chiffre qui n'a pas évolué en un an) restent en danger, en attente d'un potentiel dépôt de bilan. De plus, les TPE sont encore en grande difficulté alors que les PME ont encore les moyens et la possibilité de financer leur trésorerie, ce qui n'est pas le cas des très petites entreprises.

 

C'est ce qui explique que le nombre d'entreprises à avoir déposé le bilan au premier trimestre 2014 ait augmenté. Les faillites ont grimpé de 3,4%, ce qui est largement le fait des défaillances des TPE. Sur les trois premiers mois de l'année, ce sont 16 658 entreprises de toutes tailles qui ont fait faillite, dont un peu moins de la moitié (7 000 environ) qui n'avaient pas de salariés; les secteurs les plus touchés sont aussi ceux qui sont pourvoyeurs de main d'oeuvre : restauration, commerce de détail, prêt-à-porter et meuble, notamment.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook