Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nestlé : moins de sucre, mais toujours autant de goût





Le 1 Décembre 2016, par

Les amateurs de confiserie sont à l’aube d’une révolution de palais. Nestlé a en effet annoncé qu’il avait la volonté de réduire le volume de sucre dans ses produits.


Mais cette réduction du sucre dans les Kit Kat, Smarties, et autres Aero ne s’accompagnera pas d’une baisse du goût ! Les chercheurs de Nestlé ont en effet découvert une manière « complètement nouvelle » d’utiliser un ingrédient naturel traditionnel dans les produits du groupe, explique Stefan Catsicas, directeur technologique.

On n’en saura pas plus concernant ce fameux ingrédient naturel, mais en revanche Nestlé explique que son utilisation modifie la structure du sucre. Résultat : les recettes des produits de Nestlé nécessitent jusqu’à 40% de sucre en moins. Le groupe agroalimentaire se fait toutefois fort de rassurer les fans de confiseries : pas question de modifier le goût des barres chocolatées et autres produits si appréciés des fans.

Nestlé a l’intention de breveter cette invention, preuve du sérieux de l’entreprise et de cette découverte qui est de nature à modifier la manière de concevoir des confiseries. À terme, l’entreprise entend utiliser cette nouveauté dans les recettes de tous ses produits à partir de 2018.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : nestlé

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"