Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Nintendo officialise de mauvais résultats pour la période des fêtes





Le 29 Janvier 2014, par

Nintendo est dans une passe difficile. Le constructeur japonais, qui avait assis sa domination du marché du jeu vidéo grâce à l'inattendue Wii, fait un four avec le successeur Wii U.


Afin de préparer le terrain aux mauvais résultats de son troisième trimestre fiscal (le quatrième trimestre calendaire), le groupe nippon avait émis un avertissement le 17 janvier. Si les chiffres officiels du trimestre sont un peu moins mauvais que prévu, ils ne sont pas très encourageants pour autant.
 
La Wii U s'est ainsi vendue à 1,95 million d'unités entre octobre et décembre dernier, bien plus que durant les deux précédents trimestres, mais 36% de moins qu'au quatrième trimestre de 2012. En tout et pour tout, sur l'ensemble de son année fiscale (qui se terminera fin mars), Nintendo devrait vendre 2,8 millions de consoles. En comparaison, la PlayStation 4 de Sony s'est écoulée à 4,2 millions d'unités en un mois et demi.
 
La console portable 3DS est heureusement dans une meilleure forme, avec 7,76 millions d'exemplaires vendus ce trimestre. Nintendo voit son chiffre d'affaires en berne (-11,5%), tout comme le bénéfice d'exploitation qui baisse de 6,9% à 154 millions d'euros.
 
Suivant la diffusion de ses résultats, Satoru Iwata, le président du groupe, a accepté de diviser par deux son salaire, tandis que les membres du conseil d'administration de la société verront leur rémunération baisser de 20 à 30% pendant quelques mois. 
 
Voilà qui ne sera pas de nature à relancer les ventes de la Wii U, qui souffre de la défection des éditeurs, entraînant celle des joueurs. Parmi les solutions envisagées pour sauver la société, la possibilité d'adapter les franchises les plus connues (Mario, Zelda, Pokémon) sur les plateformes mobiles - un moyen de générer rapidement de l'argent, mais Nintendo n'a pas montré pour le moment l'envie de « brader » ses célèbres licences.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook