Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Noël : les Français séduits par le crédit à la consommation pour leurs cadeaux





Le 5 Décembre 2014, par

Sans aucun doute le signe que la période n’est pas bonne économiquement pour les Français. D’après un récent sondage, une infime partie de la population serait tentée d’emprunter pour payer la facture des fêtes de fin d’année.


@Shutter
@Shutter

La proportion semble infime, mais le phénomène est assez unique pour être souligné. D’après une étude de la banque en ligne ING Direct, 1 % des Français seraient d’accord pour souscrire un crédit à la consommation au moment des fêtes, dans le but de pouvoir payer les fameux cadeaux de Noël et tous les frais liés à cette période particulière.

Et alors que plus de 50 % des personnes interrogées comptent puiser dans leur épargne, ou utiliser leur prime de fin d’année pour satisfaire leur proches en étrennes, d’autres sont de plus en plus tentés par le crédit à la consommation. Evidemment, cette partie de la population reste très faible. Mais le principe est toutefois assez rare pour être souligné.

En ce qui concerne le crédit à la consommation, les banques comptent bien tout faire pour attirer les clients vers elles. Elles modifient d’ailleurs spécialement leurs offres. BNP Paribas, par exemple, propose désormais un prêt à « taux rêvé pour les fêtes », à 3,70 %. Quant à la Société générale, elle a mis en place un crédit à la consommation compris entre 5 000 et 35 000 euros, à un taux fixe de 3,19 %.

L’heure est donc à la dépense chez les ménages français qui semblent préférer emprunter ou puiser dans leurs réserves plutôt que de réduire la voilure, à l’approche des fêtes. Si jamais vous étiez tentés par un de ces fameux crédits, sachez qu’il s’agit quand même des taux les plus importants sur le marché de l’emprunt. Et on ne le répètera jamais assez : « un crédit vous engage. Vérifiez vos capacités de remboursement avant d’en souscrire un ».



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook