Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Numericable publie des résultats en baisse en 2013





Le 12 Mars 2014, par

La publication des résultats de Numericable intervient en plein remaniement du secteur des télécoms. Alors que le groupe lorgne sur SFR mais semble s’être fait dépasser par l’offre de Bouygues Télécom, Numericable publie des résultats en baisse. Une baisse toutefois imputable aux nombreux investissements du groupe pour le déploiement du très haut débit.


cc/flickr/quotitek
cc/flickr/quotitek
Le chiffre d’affaires de Numericable est en hausse de 0,9% et s’établit à 1,314 milliards d’euros mais son résultat net prend un sacré coup. En baisse de près d’un tiers (32,3%), il ne touche que 65 millions d’euros en 2013 tandis que son Ebitda reste assez stable, avec une légère baisse de 0,5% à 616 millions d’euros.

Si l’Ebitda et le chiffre d’affaires sont conformes et même supérieurs aux attentes du consensus Thomson Reuters, le résultat net prévu était de 86,1 millions d’euros. Une donnée qui pourrait être décisive dans la cession, par Vivendi, de l’opérateur de téléphonie SFR.

En effet, dans la vente de SFR, Numericable semble en mauvaise posture. Le montage créé en un temps record par Bouygues Télécom et Free aurait la faveur du gouvernement et notamment d’Arnaud Montebourg. Une faveur d’autant plus forte que Martin Bouygues a mis par écrit, dans une lettre adressée au ministre du Redressement productif, ses engagements en termes d’emploi mais également de déploiement avec des équipements d’Alcatel-Lucent.

Cette lettre, pour Montebourg, est un signal fort car, comme il l’a expliqué, elle permet au gouvernement de « l’opposer » à des projets qui ne seraient pas cohérents avec les promesses de Bouygues.

Toutefois, Numericable semble rester confiant de son offre. La société a décidé de ne pas la changer malgré le retournement de situation en sa défaveur. Le dernier mot reste aux mains de Viveni qui détient SFR.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook