Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

PSA pourrait prendre en charge la production de modèles Opel à Sochaux ou Rennes





Le 25 Septembre 2013, par

Les producteurs d'automobiles français PSA Peugeot-Citroën et allemand Opel pourraient mutualiser leurs chaines de production dans le cadre d'un accord signé entre PSA et General Motors. Certains modèles d'Opel pourraient être assemblés en France, dans les usines de Sochaux ou de Rennes.


L'Opel Zafira qui pourrait être assemblée à Sochaux. cc/flickr/gmeurope
L'Opel Zafira qui pourrait être assemblée à Sochaux. cc/flickr/gmeurope

Un modèle allemand assemblé en France, un modèle français en Espagne
 

Dans le cadre de cet accord entre les constructeurs allemand et français, le modèle Opel Zafira pourrait être pris en carge par l'usine PSA Peugeot-Citroën de Sochaux. Le modèle Insigna pourrait, quant à lui, être pris en charge par la chaîne de production de l'usine de Rennes, mais rien n'a encore été défini avec précision.
 

Le constructeur français va bénéficier aussi de cet accord en pouvant délocaliser la production du nouveau monospace Citroën C3 Picasso dans l'usine Opel de Saragosse, en Espagne. Ce modèle est actuellement assemblé dans les usines PSA de Slovaquie et du Brésil.

 


Augmenter la production des modèles français
 

Le but de cet accord de mutualisation des chaînes d'assemblage, qui fait suite à l'accord signé début 2012 entre PSA Peugeot-Citroën et General Motors dans lequel la société américaine a pris 7% du capital du constructeur français, est l'augmentation du nombre d'unités produites. Le monospace C3 Picasso a été produit à 83 700 unités tandis que l'Opel Zafira a été produite à 105 000 exemplaires en 2012.
 

Il reste à définir la charge de travail qui sera assurée par les usines françaises concernant la production des modèles allemands. Une réunion sur la compétitivité se tiendra le 25 septembre 2013 au siège parisien du constructeur français pour finaliser les termes de cet accord.


L'accord le plus avancé entre les deux groupes
 

Depuis la prise de participation de General Motors au capital de PSA Peugeot-Citroën de nombreuses pistes de collaboration ont été évoquées. Si certaines sont encore en cours de discussions, d'autres ont été abandonnées.
 

Ainsi, PSA n'a pas pu utiliser la technologie de boîte de vitesses à double embrayage du constructeur américain pour des problématiques techniques. Le constructeur français n'a également pas pu utiliser la plate-forme de General Motors pour son haut de gamme, le partenaire chinois de General Motors, SAIC, s'y étant opposé.



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook