Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

PSA revoit la production de ses usines en France





Le 9 Décembre 2013, par

L'implantation de PSA en France continue de changer, progressivement. Le constructeur l'augmente par ici, la diminue par là. Des modifications qui pourraient avoir des conséquences sur l'emploi, notamment à Poissy et Mulhouse, alors que le site de Sochaux surfe sur les derniers bons résultats du groupe en terme de ventes, au mois d'octobre dernier.


Suite aux résultats prometteurs de la 3008, notamment, Sochaux va voir augmenter sa ligne de production de 100 000 véhicules annuels.
Suite aux résultats prometteurs de la 3008, notamment, Sochaux va voir augmenter sa ligne de production de 100 000 véhicules annuels.

Les derniers résultats de PSA au mois d'octobre dernier étaient encourageants. En effet, le constructeur automobile avait enregistré il y a deux mois, une hausse de ses immatriculations de 4,1 %. S'en suit désormais une modification profonde de la production de PSA sur le sol français.

Concrètement, cela pourrait se traduire, d'ici 2016, par une augmentation de la production sur le site de Sochaux, et la fermeture d'une des deux lignes de production des sites de Poissy et Mulhouse, les malheureux perdants de l'affaire. Traditionnellement, un site de production est dédié à un modèle de voiture.

 

Or, quand un modèle se vend bien, comme on a pu le remarquer avec les derniers chiffres du CCFA d'octobre dernier. C'est pourquoi PSA a décidé d'augmenter de 100 000 unités, à 380 000 voitures, la production annuelle du site de Sochaux, dès 2016. Sochaux produit en effet des véhicules qui marchent bien à la vente, tels que la Peugeot 308, la 3008, la 5008 et la Citroën DS5.

 

Pour cela, le site de Sochaux devrait également bénéficier de 283 millions d'euros d'investissements supplémentaires sur les trois prochaines années. L'usine en question devrait également produire le successeur de la Peugeot 3008, ainsi qu'un nouveau véhicule qui remplacera la 5008. De fait, la ligne de production de Sochaux pourrait augmenter à 500 000 voitures annuelles, en 2017.

 

Pour Mulhouse et Poissy, en revanche, les nouvelles ne sont pas aussi bonnes. Les deux sites pointés du doigt devraient devoir fermer une ligne de production sur les deux actuelles des sites. Actuellement, PSA réalise une étude sur ces deux usines, mais les conclusions de celle-ci ne laissent guère de doutes... Dans les faits, le maintien de deux lignes de production ne peut se faire qu'au-delà de 250 000 voitures produites par an. Poissy a validé cet objectif pour 2013, mais exceptionnellement puisque le site a récupéré la DS3 d'Aulnay-sous-Bois. Quand à Mulhouse, on reste très loin du compte. 

La question qui se pose désormais est la suivante : que va-t-il advenir des emplois de Mulhouse et Poissy, si PSA décide réellement de fermer une ligne de production sur deux ?



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook