Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Petit coup de pouce pour les allocations chômage





Le 20 Juin 2017, par

L'Unédic a voté une revalorisation des sommes versées aux allocataires des prestations chômage. À partir du 1er juillet, la hausse sera de 0,65%.


Après une année blanche en termes de revalorisation de l'allocation de retour à l'emploi (ARE), cette petite hausse sera sans aucun doute la bienvenue pour les quelques 2,5 millions de personnes qui perçoivent cette aide. Ils représentent 94% des demandeurs d'emploi indemnisés, d'après les calculs de l'Unédic.

 

Si 2016 a été une année nulle en ce qui concerne la revalorisation de l'ARE, cela n'avait pas été le cas pour 2015 (+0,3%) et 2014 (+0,7%). Les 50 membres du conseil d'administration de l'Unédic — dont la répartition ménage autant de place aux syndicats qu'aux employeurs — n'ont pas su se mettre d'accord en 2016. Ce n'est donc pas le cas pour cette année, la hausse ayant été votée à l'unanimité. 

 

L'allocation minimale passe à 28,86 euros par jour, contre 28,67 euros actuellement. La partie fixe de l'ARE bascule à 11,84 euros par jour (au lieu de 11,76 euros). Enfin, l'allocation minimale de l'ARE, que touche un demandeur d'emploi pendant une formation, passe de 20,54 euros à 20,67 euros par jour. Une nouvelle convention chômage entre en vigueur au mois d'octobre, dont l'objectif est de réaliser des économies : 2 milliards d'euros d'ici 2020, puis 0,9 milliard chaque année.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : unédic

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France

Fabrice Lépine, Wonderbox : "la bonne gestion, pilier de notre solidité"