Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pierre Gattaz relance l’idée d’un salaire inférieur au Smic pour certains





Le 15 Avril 2014, par

La question du Smic et de son niveau très élevé (parmi les plus élevés d’Europe) revient sur le devant de la scène politique et économique française ce mardi 15 avril 2014 après les déclarations de Pierre Gattaz, président du Medef. Car ce dernier a de nouveau lancé l’idée de la possibilité d’employer quelqu’un avec un salaire inférieur au SMIC.


cc/flickr/cattias.photos
cc/flickr/cattias.photos
La question du salaire minimum et de la possibilité d’emplois payés en dessous de ce minimum avait déjà été évoquée plus tôt dans l’année par Pascal Lamy ce qui n’avait pas manqué de provoquer diverses réactions des opposants à cette idée. Pourtant, d’autres pays dans le monde, parmi lesquels nos voisins allemands et britanniques, le font.

Ainsi, Pierre Gattaz estime que Pascal Lamy a raison. « Il vaut mieux quelqu'un qui travaille dans l'entreprise avec un salaire un peu moins élevé que le Smic, de façon temporaire et transitoire, plutôt que de le laisser au chômage » a déclaré le patron des patrons. Un dossier brûlant, donc, avec lequel le gouvernement devra se frotter.

En effet, l’argument de Pierre Gattaz est simple : « Avec un niveau de chômage à 11%, cela fait partie des pistes à explorer ».

Mais le gouvernement n’a pas tardé à réagir. C’est, notamment, Najat Vallaud-Belkacem qui, la première, a répondu au patron du Medef en se disant totalement en désaccord avec lui. Sur BFMTV, ce mardi 15 avril 2014 dans l’après-midi, elle a déclaré :

« Nous y sommes bien sur fermement opposés. Le sujet de l'emploi des jeunes mérite mieux que cela. Je verrai prochainement Pierre Gattaz pour lui en parler ». 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class














Rss
Twitter
Facebook