Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pierre Gattaz veut remettre à plat l'Assurance-chômage





Le 15 Octobre 2014, par

Pierre Gattaz, le président du Medef, a son mot à dire sur l'actuel débat sur l'Assurance-chômage. La convention signée entre les syndicats (dont le Medef) en juin ne règle pas tout et qu'il va falloir profiter de la clause de revoyure pour remettre à plat le dossier.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Cette clause, qui permet de revoir la convention tous les six mois au regard du paysage économique du pays, permettra selon Pierre Gattaz de revoir et de rediscuter les principaux points. Ce sera le cas dès janvier.
 
Le président du Medef espère ainsi « améliorer » le dispositif de l'Assurance-chômage, et obtenir notamment l'abrogation « pure et simple » du compte pénibilité. Une pilule qui sera difficile à faire passer auprès des syndicats, car cette mesure est l'un des piliers de la réforme des retraites. Gattaz la qualifie d'« anxiogène » et d'« inapplicable », rien de moins.
 
Sur le dossier plus général de l'Assurance-chômage, Pierre Gattaz surfe sur la tendance et pourrait bien, une fois de plus, être entendu par l'exécutif. Manuel Valls puis Emmanuel Macron, son ministre de l'Économie, n'ont pas fait mystère ces derniers temps de la volonté du gouvernement de revoir de fond en comble le système.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"

David Hury : « Raconter l’envers du décor »

Vers un protectionnisme raisonné ?

Marc Villand, Interconstruction: « nos projets sont un dialogue entre l’art et l’architecture »

L'opinion publique, une fantasmagorie nommée désir?

NMW Delormeau : l’excellence au service d’une approche inédite du conseil corporate

Trianon Palace Versailles : une vie de château

Les dirigeants de PME-PMI face au risque terroriste en France
















Rss
Twitter
Facebook